bandeau imageDRDJSCS Normandie

DRDJSCS Normandie

Newsletter
Retour à la page d'accueil

Soutien aux familles vulnérables

Article Protection et accompagnement des personnes vulnérables 14/12/2015

La DRDJSCS agit pour permettre la prise en charge des familles vulnérables à travers deux dispositifs :

  • le soutien aux jeunes et à leurs familles
  • l’information familiale et conjugale

Les actions de la DRDJSCS dans le domaine des familles vulnérables sont centrées sur l’accompagnement des familles et sur le rôle des parents.

La DRDJSCS intervient dans deux champs d’action :

  • le soutien aux jeunes et à leurs familles : par l’intermédiaire des Points Accueil Ecoute Jeune (PAEJ)*
  • l’information familiale et conjugale : au sein des centres d’information conjugale

*Points Accueil Ecoute Jeune (PAEJ)
Les PAEJ sont des lieux d’accueil, d’écoute et d’orientation des jeunes et de leurs familles. Ils ont un objectif de prévention (souffrance psychique, suicide, échec scolaire, exclusion) et le cas échéant, d’accompagnement vers le dispositif de soins.

Les points d’accueil et d’écoute jeunes constituent des formes d’intervention légères qui peuvent jouer utilement un rôle de proximité défini autour d’une fonction préventive d’accueil, d’écoute, de soutien, de sensibilisation, d’orientation et de médiation au contact des jeunes exposés à des situations de risque, et de leur entourage adulte.

Ils se situent en amont de toute intervention médicale ou sociale et excluent, dans leur enceinte, la thérapie, le soin médicalisé, l’échange de seringues, ou encore les prises en charge prolongées sous forme de suivi ou d’accompagnement social spécialisé. En revanche, ils sont en mesure de faire prendre rapidement le relais par des structures médicales ou sociales de droit commun. Ils ont vocation à accueillir notamment les jeunes qui adoptent une attitude de rejet ou de retrait.

Les PAEJ peuvent concerner un vaste public : depuis les enfants dans leur milieu familial, jusqu’aux jeunes adultes en précarité ou en errance. Leur travail est fondé sur un partenariat et la mise en réseau avec des intervenants locaux ayant à connaître du mal-être de la jeunesse.