bandeau imageDRDJSCS Normandie

DRDJSCS Normandie

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>COHESION SOCIALE, HEBERGEMENT >Intégration >L’apprentissage du français : un enjeu fort pour l’intégration des étrangers primo-arrivants

L’apprentissage du français : un enjeu fort pour l’intégration des étrangers primo-arrivants

Article Intégration 19/01/2018

Dans le cadre du programme 104 « Accompagnement des étrangers primo-arrivants », un diagnostic de l’offre de formation linguistique destinée aux étrangers primo-arrivants, a été réalisé sur le territoire normand.

Depuis quelques années, l’Etat a recentré sa politique d’accueil et d’accompagnement des étrangers en France autour du public primo-arrivant et de trois axes thématiques (promotion des valeurs de la république, apprentissage de la langue française, accès aux droits). La loi du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers en France, prévoit de renforcer le dispositif d’accueil et d’intégration des étrangers par un parcours d’intégration républicaine structuré et exigeant.
L’apprentissage du français constitue l’une des clés de ce parcours personnel d’intégration dans la mesure où la délivrance des titres de séjour (titre pluriannuel, carte de résident) est désormais conditionnée à la connaissance de la langue française. Ces nouvelles exigences sont par ailleurs adossées à la rénovation et à la restructuration des formations linguistiques menées au niveau national par la Direction de l’accueil, de l’accompagnement des étrangers et de la nationalité (DAAEN).
Aussi, afin de mieux répondre à ces nouvelles exigences, à la demande de la DRDJSCS, un diagnostic de l’offre de formation linguistique destinée aux étrangers primo-arrivants a été réalisé par le CERSE (Centre d’études et de recherche en Sciences de l’éducation) de l’Université de Caen, de janvier à mai 2016 dans les départements du Calvados, de la Manche et de l’Orne. Il a été étendu aux territoires de l’Eure et de la Seine-Maritime de septembre 2016 à mars 2017.
A l’issue de ce diagnostic, deux temps de rencontre ont été organisés avec les acteurs pour restituer les résultats :
-  le 13 décembre 2016 à Caen
-  le 7 Novembre 2017 à Rouen
Au regard de l’analyse des éléments factuels des deux enquêtes, les quatre recommandations suivantes ont été faites :
-  Rendre lisible et accessible la réalité de l’offre de formation en français adressée aux primo-arrivants.
-  Soutenir les organismes de formation dans la construction d’une offre de qualité, notamment via la formation des acteurs professionnels et bénévoles et via la mutualisation des « bonnes pratiques ».
-  Structurer et coordonner l’offre de formation : substituer à une logique cloisonnée une logique de parcours qui permette de capitaliser les acquis.
-  Gérer la tension entre l’organisation pédagogique demandée par le commanditaire et les réalités pédagogiques pour viser la réussite des apprentissages.

Penser une offre linguistique structurée, cohérente, adaptée aux besoins, à l’échelle du territoire normand, reste un enjeu majeur pour l’intégration et l’acculturation des étrangers primo-arrivants.

La démarche de diagnostic engagée au niveau régional est une première étape qui permet de mieux appréhender cette offre dans ses différentes dimensions.

Des outils sont en cours de réalisation et des axes de travail sont en réflexion tels que la conception d’une carte interactive de l’offre en région et la mise en place d’espaces d’échange et de mutualisation de pratiques des acteurs.

D’autres sont déjà en action comme le plan de formation en direction des bénévoles et des professionnels, animé depuis 2016 par l’EPE du Calvados qui contribue à professionnaliser les acteurs normands dans leur pratique.

Co-construire ensemble pour mieux structurer et coordonner l’offre dans une logique de parcours des personnes est une démarche qui permettrait de capitaliser les acquis. Cette démarche nécessite de se rencontrer, d’échanger, de partager une culture commune.
Se connaitre, se reconnaitre, se parler, peuvent être les termes clés qui pourraient structurer le chantier qui s’ouvre dans un contexte en transformation.

Vous trouverez ci-dessous le document du CIRNEF (Centre Interdisciplinaire de recherche normand en éducation et formation) de l’Université Caen Normandie précisant les éléments d’analyse et de préconisations sur le territoire normand, ainsi que les supports présentés par les intervenants lors des rencontres avec les acteurs.

-  Eléments d’analyse et préconisations sur le territoire normand

Préconisations Normandes
(PDF – 186.9 ko)


-  Documents relatifs à la rencontre du 7 novembre 2017 avec les acteurs des territoires de l’Eure et de la Seine Maritime

Programme
(PDF – 735.3 ko)

Genèse de la politique d’accompagnement linguistique des étrangers en France
Intervention de Madame Morgane SENECHAL Ecole des Parents et des Educateurs du Calvados (EPE)

Genèse de la politique d’accompagnement linguistique des étrangers
(PDF – 592.7 ko)

Former des adultes migrants : quelles spécificités ? Intervention de Monsieur Thierry PIOT CIRNEF

Former des adultes migrants - quelles spécificités
(PDF – 366.2 ko)

Résultats de l’enquête Offre de formation en français à destination des primo arrivants Eure, Seine-Maritime CIRNEF

Résultats étude CIRNEF 27 et 76
(PDF – 2 Mo)

Eléments d’analyse et préconisations sur le territoire de l’Eure et de la Seine-Maritime CIRNEF

Recommandations 27 et 76
(PDF – 144.4 ko)


- Documents relatifs à la rencontre du 13 décembre 2016 avec les acteurs des territoires du Calvados, de la Manche et de l’Orne.

Programme
(PDF – 963 ko)
Restitution des ateliers
(PDF – 575 ko)
Résultats de l’Enquête du CERSE
(PDF – 1023.9 ko)
Genèse de la politique d’accompagnement linguistique des étrangers en France
(PDF – 498.2 ko)
Les dilemmes de l’interculturalité
(PDF – 706.4 ko)
Pédagogie pour adultes
(PDF – 204.8 ko)
Préconisations
(PDF – 142 ko)