bandeau imageDRDJSCS Normandie

DRDJSCS Normandie

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>LE SERVICE CIVIQUE >Actualités >Service civique : Le pouvoir d’être utile

Service civique : Le pouvoir d’être utile

Article Actualités 20/03/2018

Le Service Civique, 8 ans déjà !
Un engagement citoyen de plus de plus valorisé par la société
et reconnu comme un atout dans les parcours des jeunes.

Le Service Civique fêtera ses 8 ans le 10 mars prochain, comptant au total plus de 270 000 volontaires, de tous horizons, engagés dans des missions d’intérêt général. Un bilan qui illustre la capacité de cette politique publique à répondre au souhait d’engagement des jeunes en mobilisant également plus de 10 000 structures d’accueil publiques et associatives partenaires. La reconnaissance et la valorisation par l’ensemble de la société, notamment le monde éducatif et professionnel, restent des enjeux clés pour poursuivre la montée en puissance et la généralisation du Service Civique, ainsi qu’en a appelé de ses voeux, le président de la République dans son discours à la jeunesse du 31 décembre dernier.

Le Service Civique, un engagement majeur qui renforce « le pouvoir d’être utile »

• Le 1er dispositif d’engagement volontaire pour les jeunes
En 2017, la notoriété du Service Civique continue sa progression, notamment auprès du grand public. Plus d’un français sur deux cite spontanément le Service Civique comme le 1er dispositif d’engagement proposant aux jeunes des missions citoyennes.
Ce que les résultats confirment. Avec près de 125 000 jeunes engagés en Service Civique en 2017, dont 80 000 entrés en mission après le 1er janvier, la France devient, « le 1er pays d’Europe pour le volontariat des jeunes » inventant « une nouvelle école de la citoyenneté » comme l’a souligné en fin d’année Yannick Blanc, Haut-commissaire à l’engagement et président de l’Agence du Service Civique.
Ce rôle d’acteur de référence en matière de jeunesse et d’engagement se retrouve aussi dans les adjectifs qui lui sont spontanément associés : « solidarité », « engagement », « utile », « aide », « civisme », « citoyenneté », « volontariat », résonnant pleinement avec les valeurs portées par cette politique publique.

• Une popularité et une attractivité grandissantes
Avec des « missions pour chacun au service de tous », le Service Civique confirme son rôle et l’empreinte durable laissée dans la société.
En effet, il continue de bénéficier d’une très forte notoriété générale : 93% des Français connaissent le Service Civique, ainsi que 97% des directeurs et responsables RH, interrogés pour la 1ère fois dans ce baromètre.
Les jeunes prennent connaissance du Service Civique par des moyens toujours assez variés. Les plus de 25 ans, au contraire, citent très majoritairement (à 67%) les médias traditionnels comme source d’information sur le sujet ; ce qui a aussi permis à l’Agence du Service Civique de confirmer la large diffusion de sa nouvelle campagne pour sensibiliser le plus grand nombre.
Cette connaissance générale s’accompagne d’une popularité grandissante : 90% des 16-25 ans et 92% des plus de 25 ans (+ 3 points vs 2016) déclarent avoir une très bonne ou plutôt bonne image du Service Civique.

• Une réponse concrète au souhait d’engagement des jeunes
En offrant la possibilité à tous les jeunes qui le souhaitent, sans condition de diplôme ni d’expérience, de devenir volontaire entre 16 et 25 ans, et jusqu’à 30 ans quand ils sont en situation de handicap, le Service Civique joue un rôle sociétal majeur en apportant une réponse concrète et qui fait sens pour les jeunes.
En effet, les 16-25 ans perçoivent avant tout ce dispositif comme un moyen d’« acquérir une expérience », de « s’engager socialement » et d’« être utile aux autres ». S’investir dans une association ou une structure publique pendant plusieurs mois pour y mener une action d’intérêt général en faveur de publics fragiles ou marginalisés, permet de s’inscrire dans la société, s’y sentir utile et gagner en confiance pour la suite.
Comme en 2016, 67% se déclarent intéressés et prêts à s’engager en Service Civique. Cet engouement est également partagé par le grand public, qui à 82%, est prêt à recommander la réalisation d’un Service Civique.

• Un atout pour enrichir son parcours d’apprentissages
En favorisant la mixité sociale et la cohésion nationale, le Service Civique est aujourd’hui perçu, et vécu par les jeunes comme une véritable expérience utile pour soi-même et pour les autres. Spontanément, les Français associent fortement les mots « aide », « engagement », « service » au Service Civique.

• Vers une meilleure valorisation de cet engagement dans le parcours de vie des jeunes.
Comme les années précédentes, les jeunes conservent le sentiment que le Service Civique est encore trop peu reconnu par les entreprises (80%), la société en général (76%), le système éducatif (68%) et même leur entourage (62%). Une meilleure valorisation et reconnaissance du Service Civique par les entreprises inciterait, selon eux, beaucoup plus les jeunes à s’engager. En réponse, une « Charte d’engagement pour la valorisation et la promotion du Service Civique en entreprise » sera lancée, avec les premières entreprises signataires, en même temps que la nouvelle campagne.
Pourtant les DRH et RRH ont en forte majorité (87%) une bonne voire très bonne image du Service Civique. Ils considèrent à 75 % que c’est un atout dans le parcours d’un jeune et à 64% que cette expérience d’engagement citoyen pourrait les inciter à recruter. Véritable vecteur d’apprentissages et d’acquisition de savoir être pour favoriser le vivre ensemble, le Service Civique est en effet reconnu par les responsables RH comme un moyen d’acquérir de l’expérience qui pourrait servir dans le parcours professionnel (42%).

• L’insertion sociale et professionnelle des volontaires « 1ère génération »
Au travers des valeurs qu’il véhicule, le Service Civique constitue un véritable atout à la fois pour la société dans son ensemble, oeuvrant pour le vivre ensemble et la solidarité entre tous, ainsi que pour le parcours de vie des jeunes en favorisant leur engagement citoyen au-delà de leur mission et leur insertion sociale et professionnelle. 8 ans après la création du Service Civique, des volontaires de la « première génération » de Service Civique reconnaissent eux aussi le bénéfice qu’a pu avoir le Service Civique dans leur propre parcours.
Consciente des fortes attentes de la jeunesse, l’Agence du Service Civique a décidé de placer l’année 2018 sous le signe de la valorisation de l’engagement : les bénéfices qu’il apporte à la société dans son ensemble et les apprentissages qu’il permet aux jeunes d’acquérir.

Zrenda, 22 ans, en mission au sein de l’organisme Atmosphère dans le domaine de la santé auprès de personnes âgées afin de créer et de maintenir le lien social à Paris : « Le Service Civique est vraiment enrichissant d’un point de vue personnel et professionnel. »

- Manon, 20 ans, en mission éducation auprès de la Croix Rouge. Elle intervient auprès d’élèves en difficulté scolaire sur les projets Option Croix Rouge : « Etre au contact de professionnels et découvrir des professions que je ne connaissais pas forcément. Cela m’a conforté dans mon projet professionnel : travailler avec des mineurs. (…) C’était un défi pour moi de pouvoir être utile. »

- Philippe, 20 ans, en mission à l’association Locomotiv. Son domaine de mission : la culture. Il intervient auprès des publics de son quartier dans un café participatif afin de donner vie aux projets culturels. « [ma mission], cela créé beaucoup de liens et c’est ce que je recherchais avec ce Service Civique. (…) Grâce à ce Service Civique, je suis devenu plus avenant et moins timide. »

- Sophie, 22 ans, en mission auprès de l’association les Enfants du Canal. Elle intervient dans le domaine de la solidarité auprès des publics qui vivent dans la rue lors de maraude pour maintenir le lien social : « le Service Civique, j’en avais besoin pour faire une pause dans mes études. C’est vraiment exceptionnel car on fait des choses qu’on ne ferait pas normalement (…) J’ai changé mon regard sur les personnes dans la rue, j’ai totalement déconstruit mes préjugés. »

https://www.youtube.com/watch?v=jfUpxM-cPp4&feature=youtu.be