DRDJSCS Normandie

DRDJSCS Normandie

Newsletter
Retour à la page d'accueil
>SPORT >Le CRJS >Des athlètes de la Solidarité Olympique reçus au CRJS de Petit-Couronne

Des athlètes de la Solidarité Olympique reçus au CRJS de Petit-Couronne

Article SPORT 13/12/2018

Organisée par Hervé GOUJON, Président du Centre Régional Jeunesse et Sports de Petit-Couronne, la réception en l’honneur des athlètes de la Solidarité Olympique s’est tenue lundi 10 décembre au CRJS.

L’accueil de la Solidarité Olympique en Normandie est une exception qui fait de la région un lieu déterminant pour des délégations étrangères soucieuses de préparer au mieux les prochaines olympiades et en particulier Paris 2024.

Les sportifs sont en pleine préparation pour se qualifier aux Jeux olympiques de 2020 à Tokyo. Certains n’ont pas tous les moyens à leur disposition dans leur pays et viennent s’entraîner en France, au Centre régional jeunesse et sport de Petit-Couronne, en Normandie, grâce à « Solidarité olympique ».

En présence de M. MASSEGLIA (Président du CNOSF), M.NIAMKEY (Responsable de l’unité Athlètes de la SO), Mme MOUYON-PORTE (Directrice régionale et départementale de la DRDJSCS) et M. RANDON (Maire de Petit-Couronne), des athlètes (filles et garçons) de différents pays ont été reçus chaleureusement et présentés. Cette cérémonie a également été l’occasion d’acter le renouvellement du contrat de collaboration et de mettre en avant les sportifs.

- Ursula Karène AGONO WORA - GABON
- Franck MOMBEY - GABON
- Bayan JUMAH - SYRIE
- Bachir MAHAMAT - TCHAD
- Ariful ISLAM - BANGLADESH
- Moussa ZAROUMEYE - NIGER
- Fabrice DABLA - TOGO
- Prénam PESSE - TOGO
- Juan Miguel POSTIGOS ACUNA - PEROU

"Le Comité international olympique aide des sportifs qui n’ont pas les moyens de bien se préparer pour une qualification aux prochains Jeux olympiques dans leur pays. Grâce à ce dispositif, le CIO met en place un système de bourses pour des athlètes moins favorisés, ou leur permet de s’entraîner dans des centres dans un autre pays. C’est ce que nous proposons au CRJS de Petit-Couronne. Nous sommes le seul centre d’accueil « Solidarité olympique » en France" - Christophe Cornilleau, directeur du CRJS.

La Normandie dispose de différents Centres Ressources permettant la mise en place des missions dévolues à un CREPS. Trois d’entre eux (Le Havre, Petit Couronne et Caen), accueillent des structures labellisées dans les PPF des Fédérations.
Ces initiatives proposent un dispositif soutenu par l’Etat, le Conseil Régional, les Conseils Départementaux, des agglomérations et des
communes pour assumer quatre missions prioritaires auprès du mouvement sportif :

① Une mission sur le Sport de Haut Niveau par l’accueil de pôles et centres de formation de clubs professionnels. Des jeunes sportifs,
membres de ces structures d’entrainement, sont hébergés à l’année dans les centres d’hébergement.
Des ressources et des services sont ainsi proposés aux SHN pour la poursuite des projets scolaires et sportifs.

② Une mission autour de la formation : en plus des formations fédérales pilotées par les ligues, les centres ressources accueillent des formations aux métiers du sport et de l’animation.

③ Une Mission d’Accueil de Stages organisés par les acteurs sportifs et socio éducatifs.

④ On peut également noter la spécificité du CRJS de Petit Couronne qui accueille des sportifs de la « Solidarité Olympique ».

La Solidarité Olympique est un organe du CIO qui a pour but d’organiser l’assistance à tous les Comités Nationaux Olympiques (CNO), notamment à ceux qui en ont le plus grand besoin, par le biais de programmes à multiples facettes dont la priorité est le développement de l’athlète, la formation de l’entraîneur et du dirigeant sportif et la promotion des valeurs olympiques.

Depuis la préparation des JO de Londres, la DRDJSCS de Normandie a signé « un contrat de collaboration » avec le CRJS antenne de Petit-Couronne et le CNOSF dans le cadre du dispositif de Solidarité Olympique (SO). Ce dispositif, qui existe depuis janvier 2013 (préparation aux JO de Londres 2012), a été prolongé pour les JO de Rio 2016 et de Tokyo pour 2020. Il a permis l’accueil de 10 à 15 athlètes étrangers par olympiade.
Le but est d’aider les pays en manque de moyens humains ou matériels à qualifier leurs meilleurs sportifs aux Jeux Olympiques.

Ainsi, des représentants des pays suivants ont déjà bénéficié de ce dispositif : Cap Vert, Cameroun, Sénégal, Lybie, Algérie, Niger, Rwanda, Guinée, Syrie, Burkina Faso, Pérou ; pour les disciplines sportives suivantes : Judo, Natation, Boxe, Athlétisme, Aviron.

Seul centre Français de ce type et le plus important au monde, le CRJS de Petit Couronne peut accueillir jusqu’à 20 sportifs étrangers. Le CRJS loge, entraine (via les Pôles et entraineurs locaux), prend en charge administrativement (en relation avec la DRDJSCS et la préfecture), médicalement et logistiquement (déplacement sur les compétitions internationales) chaque sportif, afin de préparer au mieux les prochaines échéances olympiques à venir.